Un Possible Enfant

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer


L’idée de ce livre a germé très rapidement dans l’histoire de l’association, tant les témoignages des couples qui nous ont rejoints, les uns après les autres, se ressemblaient : même phrases maladroites – nous les appelons les phrases qui tuent – dites par un entourage embarassé, désolé ou ne sachant comment aider; même errances médicales qui se répètent d’une histoire à l’autre, participant à une descente aux enfers qui semble inéluctable; mêmes espoirs si souvent déçus que le couple n’ose même plus penser que « c’est possible »…

« Un possible enfant » s’adresse à tous ces personnes, en une sorte de message d’espoir. Malheureusement, d’autres personnes ont vécu ce drame avant vous ; malheureusement d’autres viendront après vous. Mais ces quelques récits sont autant de petites lueurs qui brillent devant vous : gardez espoir.

 

Ce projet est né d’une rencontre entre personnalités très motivées, concernées et pressées !
Automne 2008 : une adhérente nous met en relation avec Eric Salomon qui dirige une grande agence de publicité. Nous réfléchissons avec ses équipes à la réalisation d’un spot TV, et dès notre second rendez-vous, Eric propose de nous aider à publier un livre-témoignage. Ce livre permettrait à l’association de s’exprimer dans les médias sur l’expérience de l’infertilité.

Nous rencontrons la journaliste Valérie Niddam. Cette dernière nous met très vite en confiance quant à sa capacité à respecter les témoins et saisir les nuances de leur parcours.

En six mois, le livre est bouclé et recouvre une série de témoignages uniques sur ce parcours du combattant qu’est l’infertilité.
 
   

Morceaux choisis

cliquez sur le texte pour faire "pause"
 

  • Nat, La vie par les deux bouts 

    « Lorsque nous sommes arrivés à la clinique Michel et moi, Maria et Brian étaient déjà là. Peu après, on est venu nous chercher. C'était notre tour. On aurait dit deux collégiennes qui allaient passer un examen... On nous a accompagnées dans la pièce où avait eu lieu la ponction. Maria est allée se préparer. Elle est revenue dans une chemise bleue et s'est allongée.
     
    Moi, j’étais installée sur une chaise, à côté d’elle. Judith essayait de détendre l'atmosphère. J'avais une boule dans la gorge et plus du tout de salive dans la bouche. Le chirurgien est arrivé suivi des précieux tubes transportés avec tout le respect et l'attention qu’on leur devait. Je pleure encore au souvenir de ce moment. La main de Maria et la mienne se sont trouvées, des larmes coulaient sur mes joues et Maria a murmuré : "oh, Nathalie, ne pleure pas, je vais en prendre soin, je vais te faire deux beaux bébés !".
     
    J’ai réussi à répondre :"je sais, je sais, Maria, je ne suis pas triste, mais c'est trop fort, il faut que je pleure." Les oeufs magiques sont passés de leurs petits tubes au fond du ventre de Maria. Submergée par l’émotion, j'ai pu lui dire : "merci pour ce cadeau, Maria, merci d'être aussi merveilleuse !". Elle a simplement répondu : "je suis heureuse de faire ça pour toi et Michel !" 
     
     
     


    Partagez cette page
    Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! TwitThis Joomla Free PHP
 

Interview de Valérie Niddam

1° Quel sentiment vous a procuré la lecture des témoignages ?
Tout d’abord, j’ai fait une première lecture de tous les textes et j’ai eu l’impression d’une plongée dans un univers triste et douloureux, une sorte d’immersion où des sentiments comme la dépossession, le renoncement, l’injustice, ainsi que toutes sortes de blessures étaient palpables, même si l’humour n’était pas absent parfois.

J’ai trouvé ces personnes extrêmement courageuses et ce, à plus d’un titre : Il faut une sacrée détermination non seulement pour vivre ces épreuves, mais aussi pour livrer un récit difficile et intime qui affecte chacun dans sa chair. Et puis, tout le monde n’est pas forcément à l’aise avec la pratique de l’écrit qui représente aussi une difficulté à surmonter.
De mon côté, je n’ai pas voulu me poser trop de questions dès le départ, il fallait aborder ces textes d’un point de vue technique, travailler la langue au plus près.
Après ces lectures, j’ai pensé que l’idée de faire appel à quelqu’un qui n’est pas directement impliqué était judicieuse. C’était un exercice qui demandait d’être à la fois dedans et dehors pour ne pas se laisser submerger. Certains passages sont très durs et le travail allait être long, mais la démarche m’intéressait.

Lire la suite

 
Commander des flyers à diffuser contactez Laurence : contact @ maia-asso.org (retirer les espaces) ou 06.14.28.58.62
 
Mettre la bannière "Un possible enfant" sur votre site copiez-collez le code ci-dessous à l'emplacement souhaité sur votre site

Taille 800 * 109 px :
<a href="http://www.maia-asso.org/ndex.php?option=com_content&view=article&id=217" target="_blank"><img src="http://www.maia-asso.org/images/unpossibleenfant800-109.gif" border="0"></a>

Taille 468*60px :
<a href="http://www.maia-asso.org/ndex.php?option=com_content&view=article&id=217" target="_blank"><img src="http://www.maia-asso.org/images/unpossibleenfant468-60.gif" border="0"></a>  


Donnez votre avis sur le livre en remplissant le formulaire ci-dessous

 






Partagez cette page
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! TwitThis Joomla Free PHP
Don d'ovocyte | Fécondation in vitro | Don de sperme | Don d'embryon | Gestation pour autrui